QUAND CONSULTER ?

cliquez pour plus d'information.

LE PLUS TOT POSSIBLE !!

Même pendant la phase aigue, la phase inflammatoire Que se soit une entorse de cheville ,un lumbago ,un torticolis ou une "sciatique". Une séance d'osteopathie sur quelqu'un en crise douloureuse demande beaucoup de précision et un geste sûr. La résolution est souvent très rapide et cela évite la prise des anti-inflammatoires, un arrêt de travail long etc...


PREPAREZ VOTRE SÉANCE

cliquez pour plus d'information.

Faites une liste:

  • Le motif de votre consultation,

  • la date d'apparition de votre problème,

  • les circonstances d'apparitions (ce qui d'après vous est responsable de votre problème),

  • le type de douleurs (vous êtes bloqué?,vous pouvez bouger mais quel mouvement est difficile? la douleur est localisée, diffuse,trajet...),l'horaire (au mouvement, au repos, le matin, en fin de journée,la nuit...)

  • vos autres problèmes (articulaires, digestifs, dentaire, crane cardiaque pulmonaire, gynécologique, membres supérieurs, membres inférieurs...)

  • vos antécédents: médicaux (maladies...), chirurgicaux, vos accidents mêmes anciens, vos traumatismes (fractures, entorses...)

  • votre traitement médical,vos comptes rendus de radios, d'examen de biologie


VOTRE SEANCE

Bilan Interrogatoire

cliquez pour plus d'information.

Je commence la consultation par un bilan. Celui-ci comprend un interrogatoire qui va permettre d’une part de répertorier les troubles dont vous vous plaignez, d’autre part de faire un examen approfondi de vos bilans radiologiques et biologiques. Il est suivi par un examen statique. J'évalue visuellement l’attitude antalgique qui est souvent révélatrice de la nature de la lésion ostéopathique. La recherche s’étend à l’étude des troubles structurels de la statique, scoliose, lordose, bascule du bassin, etc. Grâce à des tests palpatoires spécifiques, Je vais ensuite chercher les zones du corps présentant des restrictions de mouvement susceptibles d'altérer l'état de santé. L'ensemble de ces tests permet de poser le Diagnostic Ostéopathique Spécifique (D.O.S).

Traitement

cliquez pour plus d'information

Mes mains vont chercher, trouver et ré harmoniser l'ensemble des structures perturbées dans leur mobilité. Le geste ostéopathique est "indolore" et fait appel à la mobilité propre de chaque tissu. Je choisis la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient, en fonction de son âge et de sa morphologie. Par exemple, un genou et un estomac peuvent perdre leur mobilité, mais étant formés de tissus très différents leur traitement fera appel à des gestes différents. Les interventions manuelles vont stimuler les systèmes physiologiques du corps humain, en ayant la possibilité d'agir sur tous les structures :

  • articulations : os, ligaments, tendons…(ex : cheville, sacro-illiaque, suture crânienne…)

  • viscères : foie, estomac, vessie, intestins...

  • vaisseaux, système pleuro-pulmonaire, système nerveux, muscles, fascias...

Le Craquement

cliquez pour plus d'information

Le craquement est simplement la libération d'un gaz dans l'articulation. Certaines écoles d'ostéopathie considéraient que cela était dangereux (!) et pouvait créer des laxités, des saignements intra-articulaires, que l'on ne devait pas le faire trop souvent etc..... sans aucune preuve. Ils ont ainsi justifié l'ostéopathie fasciale, fluidique qui ne fait pas craquer. L'explication de la lésion étiopathique ,les techniques manipulatives, et surtout l'expérience de mes années d'études m'ont montré le contraire: on ne manipule que les zones présentant des restrictions de mobilité. Il est inutile et "dangereux" de faire craquer des zones déjà trop mobiles. Il est nécessaire de faire bouger les zones "raides". Avec le temps, les zones mobiles seront de plus en plus souples, les zones raides de plus en plus raides et de plus en plus difficiles à manipuler (les zones souples "travaillant" à la place des zones raides) Le craquement étiopathique ,dans le respect des amplitudes physiologiques n'est ni dangereux à court et même à long terme., il n'entraine pas de laxité , encore moins des saignements!.Il peut être reproduit plusieurs fois dans l'année.


FIN DE SEANCE

cliquez pour plus d'information.

La correction de certaines lésions entrainant parfois des réactions inflammatoires temporaires , il est préférable de ne pas toutes les corriger en une seule séance. Selon les cas à traiter, les temps de traitement seront différents. (moins de 30 minutes pour les cas très aigus à 45 minutes pour les douleurs chroniques) Pendant 48h les réactions inflammatoires sont très fréquentes. Vous devez consacrer ce temps pour vous reposer et laisser les adaptations se mettre en place. Pour une pathologie aigüe une à deux consultations peuvent suffire. Pour une pathologie chronique, le traitement pourra être plus long. Il est en effet erroné de penser que la sédation de la douleur signifie la guérison. Je vous fixe ou non un second rendez-vous en fonction du déroulement de votre première séance et des tests de fin de séance . entre 2 et 8 jours si la mobilité est encore faible, entre 15 jours et trois semaines sinon.